rachat de crédit

 

Qu’est-ce que réellement le rachat de crédit ?

 

 

Le rachat de crédit a un fonctionnement très simple. Toutes les personnes ayant une mise à disposition d’argent sous forme de prêt peuvent recourir à ce type d’opération. Dans le but de diminuer son endettement ainsi que ses mensualités, cette opération bancaire permet de regrouper toutes les sommes à pourcentages intéressants, surtout en ce moment. La facilité de votre gestion financière sera beaucoup plus plaisante puisque le rassemblement de différentes mensualités vous allégera le casse-tête des relevés bancaire en opération.  Par ailleurs, il est connu comme étant une opération bancaire dans laquelle sont réunis beaucoup de profits bancaires pour avoir une mensualité unique qui est inférieure à la somme des diverses mensualités. Il existe quatre types de rachat de crédit à savoir celui qui regroupe plusieurs crédits à la consommation appelé rachat locataire. Il y a ensuite celui de l’immobilier qui réunit les fonds immobiliers et les fonds liés à la consommation. Le troisième est en relation avec les fonds professionnels. Et enfin, le tout dernier qui est en rapport avec les achats et les ventes à réméré. De plus, il faut savoir qu’il est avant tout, un prêt flexible qui s’adapte à votre situation et à vos besoins.

 

rachat de crédit

 

 

Les objectifs du rachat de crédit

 

 

Il a comme objectif de réduire le montant total des remboursements mensuels. Il peut donner la permission de diminuer les mensualités, mais en faisant augmenter la durée de remboursement. Cette solution consiste à remplacer un ou plusieurs fonds déjà existants en un seul et unique fond, à un pourcentage moins élevé si possible, mais amortissable sur une durée plus considérable en adéquation avec  le salaire (les revenus) de l’emprunteur. Ainsi, les particuliers peuvent essayer de trouver une solution viable à leur surendettement. Il permet aux gens de réaliser un projet à partir de leurs propres moyens financiers, ce qui n’est pas du tout facile de nos jours car il y a en face, la cherté de la vie et la crise économique. Si vous êtes dans une situation délicate, il vous faut faire appel au rachat de crédit qui peut vous permettre de regrouper vos fonds en un seul, avec une échéance unique et un pourcentage fixe de préférence pour plus de visibilité et de simplicité. Au final, son objectif majeur est de vous aider à rétablir votre situation financière tout en évitant qu’elle ne se dégrade encore.

 

Les avantages et inconvénients du rachat de crédit

 

Ces dix dernières années le taux de sur endettement des Français est très élevé. En outre le prêt entre particuliers nommé encore P2P a vu le jour aux États Unis en 2005. Il donne la possibilité à un très grand nombre de personnes d’accéder au rachat de crédit même dans le cas où ils sont considérés comme l’objet d’un fichage. Ce dernier semble être la meilleure solution pour sortir de l’endettement, faire face à une dépense ponctuelle importante ou encore gagner en pouvoir d’achat. En effet, il permet de réunir tous ses prêts en un seul pour bénéficier d’un taux d’endettement réduit, d’une mensualité unique et même la possibilité de devenir encore épargnant. Il vous simplifie la gestion de votre budget en vous faisant vendre ce que vous détenez dans d’autres établissements. Cependant, bien qu’il présente de nombreux avantages, il peut tout de même avoir des inconvénients. Il peut être parfois désavantageux pour certains financements. Si les mensualités peuvent être fortement diminuées jusqu’à 60%, en effet il existe en contrepartie un prolongement de la durée, et trop de dépenses y seront liées et vous perdrez de l’argent inutilement. Donc il est nécessaire de prendre en compte ce facteur puisque tant qu’un fond n’est pas remboursé, il est impossible pour l’emprunteur d’en contracter un nouveau.  Il y a autre chose qui reste à noter ;  quelle que soit la proposition et ce pour tous les établissements qui vous proposent une étude, analysez tous les frais, que cela soit les frais de garantie, les frais de dossiers, les frais d’assurance, les frais du prêteur…